La HONDA Pan European (ST 1300) de 2011.

Clignotement alterné des deux codes.


Mise à jour du 28 juillet 2015.

Histoire d'être bien visible des automobilistes, lorsque je fais de l'interfile ou lorsque je remonte une file à l'approche d'un carrefour dense, je me suis bricolé un clignoteur pour mes codes.
Le principe est de faire clignoter alternativement les deux codes. Pour ce faire, étant électronicien, je me suis fait un circuit, et avec l'aide de relais, le tour est joué. 



Le schéma:


Principe électronique:
La base est le circuit intégré NE555, une horloge. A la mise en route, le condensateur "C" va se charger via la résistance "R1". Arrivé à une certaine valeur, la pin "7" va se mettre à la masse et "C" va se décharger jusqu'à un autre seuil via la résistance "R2". Là, la pin "7" va se remettre en haute impédance et ainsi de suite, le cycle recommence à une fréquence déterminé par "C", "R1" et "R2".
La formule du schèma ci-dessus donne la fréquence F=1.44/2RC (R c'est la valeur de R1 ou de R2 car les résistances ont la même valeur). La diode Dc n'est là que pour avoir un temps de charge et de décharge indépendant. Si pas là, la charge de ferait via "R1" et "R2" et la décharge par "R2" donc l'un des 2 codes sera allumé plus longtemps. Ça peut être déjoué en ayant "R1" beaucoup plus faible que "R2".
La diode en parallèle avec la bobine du relais "DP"est là pour éviter que le transistor "T" ne tombe en panne suite à la surtension engendré par la bobine du relais lors de la mise en route ou extinction. "D1" est là pour éviter que le circuit soir réalimenté par le code en usage normal. Les allumages se cadencent toutes les demi-secondes sauf à la mise en route où le premier allumage est un peu plus long.


La boite:
Compte tenu du fait qu'il n'y a pas beaucoup de place sur la moto, j'ai minimisé au maximum sans utiliser de la technologie CMS (Composants de surfaces). N'ayant pas la capacité de faire imprimer un circuit, je me suis pris une plaque d'essai où j'ai soudé les composants en minimisant au maximum des liaisons. Une fois soudé, j'ai attaché le circuit intégré avec un collier, pour éviter qu'il ne sorte de son support. Les autres composants ont été collés avec de la colle thermo. Visuellement, ce n'est pas beau mais efficace pour les vibrations. Une bonne dose de vernis a été mise pour éviter que les fils soudés ne bouge et contre l'humidité. Le petit circuit dans une boite avec un relais à 3 contacts et voilà, la boite finie.
Pour chacune des photos suivantes, retour par le bouton PRECEDENT de votre navigateur.
    
Montage:
Pour que cela fonctionne, il ne faut pas que les deux feux soient couplés (Voir). J'ai placé la boite dans la partie arrière de la moto et fait courir les 3 fils (Rouge, bleu et jaune/vert) jusqu'à l'avant de la moto en reprenant le cheminement existant que j'avais fait pour mon alimentation des options. Le jaune/vert et le bleu iront vers les deux codes. Le rouge vers un relais 5 broches positionné sur le côté droit du carénage (Borne 87).
       
De ce relais, la bobine (85 et 86) iront l'un à mon module d'inters sur le bol de liquide d'embrayage et l'autre connecté au cadre via la vis de maintien du relais. Deux fils partent vers l'arrière (87a et 30), pour venir se connecter au fil bleu/blanc du commodo droit. J'ai ouvert la gaine du commodo droit et ai coupé le fil bleu/blanc et ai soudé les deux fils ajoutés. 

Pour les deux fils connectés aux codes, il faut accéder à chaque fil des codes et il n'y a pas de place. Donc j'ai fait au mieux pour connecter chaque fil à chaque code. Je les ai soudés et protégés.

Ce montage a été réalisé en avril 2013 et utilisé plusieurs fois. Je n'ai pas constaté de lampe qui claquent bien que les cycles d'allumage et d'extinction ne soient pas ce qu'il y a de mieux pour une lampe à incandescence.

Voici ce que cela donne en vidéo. 
cliquez ici si la vidéo ne s'affiche pas.


Voici un montage équivalent avec une centrale de clignotant de moto (Non testé in situ). > ICI <